Aujourd’hui dans les organisations, les problématiques liées à l’évaluation des compétences des salariés se pose avec beaucoup d’acuité. L’objectif est de s’assurer que le salarié dispose des compétences nécessaires pour le poste. Il est également question d’identifier les marges de progression du salarié et définir le cas échéant les besoins de formation. Les directions des ressources humaines s’inscrivent de plus en plus dans la logique de valoriser les compétences de leurs salariés. En effet, le diplôme n’est plus le seul critère qui détermine la rémunération, l’évaluation des compétences est désormais prise en compte dans la fixation du salaire. Cet article se propose d’éclairer votre lanterne sur le pourquoi et le comment du processus d’évaluation des compétences.

Comment évaluer les compétences ?

Pour procéder à une évaluation des compétences, il est nécessaire de le faire sur la base d’un référentiel de compétences qui permet d’harmoniser les conditions d’évaluation pour les agents de l’organisation. Plusieurs techniques d’évaluation peuvent être envisagées.

On peut noter en premier lieu les entretiens en face-à-face qui est la technique la plus employée dans les entreprises. C’est généralement un entretien entre un salarié et son supérieur hiérarchique. Au cours de cet entretien, différents points sont déclinés : le bilan des objectifs ainsi que les axes de progrès définis au cours de l’année écoulée, la définition de nouveaux objectifs pour l’année à venir, les difficultés rencontrées au cours de l’année, les besoins de formation exprimés, ainsi que les souhaits liés à l’évolution de la carrière. En second lieu, on peut relever l’existence de tests d’intelligence, d’aptitude et de personnalité. On peut noter enfin la démarche de l’assessment center.

Pourquoi procéder à l’évaluation des compétences ?

Il est important d’installer au sein des organisations la culture de l’évaluation. Et ce, pour plusieurs raisons.  L’évaluation des compétences permet de mesurer la performance individuelle et globale des agents de l’entreprise.

On peut noter également qu’elle permet de faciliter le dialogue et la communication entre le top management et la base, de conférer plus de responsabilités aux niveaux hiérarchiques intermédiaires, de fournir des informations utiles à la direction des ressources humaines qui permettront aux responsables d’aviser en matière d’évolution de la rémunération, de gestion des carrières, de besoins de formation et de mobilité. L’évaluation des compétences fournit ainsi des éléments d’aide à la décision précieux au profit de la direction des ressources humaines.